Conseils pour de bons achats en Chine

Suite à un message que j’ai reçu dernièrement, intitulé « faire un bon commerce », j’ai voulu partager sur ce blogs les divers conseils que j’ai pu prodiguer.

Ce message abordait plusieurs points, qui vont ici structurer mon article.

Comment trouver des clients recherchant un intermédiaire pour leurs achats en Chine ?

<acheter en chine
Acheter en Chine>

Je commence par cette question, et c’est tout à fait logique. En effet, pas de demande = pas d’affaires. A moins que vous soyez l’inventeur d’un nouveau produit qui génèrera de la demande, et qui vous permettrait alors d’éviter à prospecter de nouveaux clients, cette étape sera la base de votre succès. Il n’y a pas de secret, pas de clients, pas de business.

Là, je ne peux pas vous donner tous les bons filons pour la prospection, mais un peu de jugeote et de logique et vous trouverez vite là où il y a de la demande. Si vous voulez prospecter de façon plus « large », il y a de bonnes sociétés telles que Kompass qui proposent des bases de données à des tarifs relativement abordables pour une société naissante.

Comment trouver de bons fournisseurs chinois ?

Là je vous renvoie simplement à un article que j’ai rédigé précédemment : comment trouver un bon fournisseur chinois.

Quelles sont les formalités de règlement avec les fournisseurs chinois, et les clients occidentaux?

Pour le fournisseur, préférez toujours le paiement d’un acompte de 40% maximum à la commande, et du solde à la livraison. Procédez avec une lettre de crédit (compliqué, souvent refusée par le fournisseur, et difficile à mettre en place, mais qui vous garanti une sécurité maximum) ou au moins par virement bancaire international (rapide) avec un contrôle qualité par une entreprise qualifiée quand la marchandise est terminée, avant de valider le dernier règlement.

N’utilisez jamais WESTERN UNION, l’arme fatale des arnaqueurs. Aucune sécurité, aucun recours, aucune protection juridique ni assurance.

Pour les clients français ou occidentaux en général, établissez une facture. Si vous facturez en tant qu’entreprise française ou Européenne, vous pouvez généralement autoriser les règlements par chèque, virement, CB, avec ou sans acompte, à la livraison, comptant, ou avec un différé, libre à vous.

Comment sont calculés les bénéfices, quels taux de marges ?

<taux de marges
taux de marges>

Là c’est une question un peu tabou, et les taux de marge pris par les entreprises européennes varient beaucoup en fonction des quantités vendues sur l’année (chiffre d’affaire global), de la sécurité des achats, de la connaissance et expérience du métier.

La marge que vous pourrez prendre variera aussi en fonction des produits que vous vendrez. De toutes façons, vous verrez rapidement en fonction de la réaction client si vous êtes « trop cher » ou « concurrentiel ».

Dans les pays nordiques (Pays Bas…), les marges sont souvent très basses, aux alentours de 10% ; alors qu’en France on tourne généralement entre 15 et 40%. Les français ont tendance à refuser des commandes sur lesquelles les marges sont trop basses, au grand bonheur de nos concurrents européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.