Le train en Chine : pensez-y !

Dans mes différents voyages à travers la Chine, qu’ils soient à but privés ou professionnels, je n’ai jamais vu d’étrangers dans les trains en Chine. Sauf bien sûr celui qui fait Shanghai – Pékin, pour quelques touristes. Le fait est le suivant : peu importe la distance à parcourir, les étrangers en séjour en Chine prennent l’avion.

Bon bien sur, il y a souvent la volonté de joindre l’utile à l’agréable. Quoi de mieux que de prendre un avion en première classe pour un vol du matin dans lequel on vous sert le petit déjeuner au décollage, et le champagne a l’arrivée ?

Mais pour ceux qui font parti des gens comme moi, et qui prennent déjà l’avion très souvent, qui pensent que le temps c’est de l’argent, et qu’en plus, l’argent c’est de l’argent, alors je vous recommande de prendre l’option train en considération.

Il peut avoir plusieurs avantages :

– Pas d’attente pour l’embarquement, en plus les trains partent toujours à l’heure. J’ai même déjà eu le coup d’un train qui partait à l’avance!

– Pas de limites de bagages. Quand on va faire des foires comme celle d’Yiwu, les limites autorisées par les compagnies aériennes sont vites atteintes, et comme on n’a pas toujours le temps (ni l’envie) d’aller faire la queue au bureau de poste pour tout envoyer à son bureau en Chine (ou en France), le train est une alternative

– Le prix, jusqu’à dix fois moins cher qu’un billet d’avion (un argument si peu convaincant pour les chefs d’entreprise)

– Le temps. Et c’est d’ailleurs sur cet avantage final que j’insiste le plus. Les trains à grande vitesse sont de plus en plus nombreux en Chine sur les petites distances, alors pourquoi aller patienter dans un aéroport, prendre le temps du check-in et attendre ses bagages à l’arrivée. Et en plus, à l’arrivée, vous êtes en périphérie de la Ville, alors que la gare est -la plupart du temps- en centre ville ! A Shanghai, par exemple, on peut se retrouver à l’aéroport de Pudong, et le taxi pour le centre ville peut parfois prendre une heure de plus !

Vieux train chinois

Les gares ont de plus en plus de services en anglais, parfois l’on peut aussi réserver sur Internet et se faire livrer les billets, ou acheter les billets dans une agence proche de votre lieu de résidence ou de passage. Et si il n’y a pas d’anglophone, le nom sur un papier, les caractères chinois imprimés, un horaire et le tour est joué !

Alors pour les petites distances, le train en Chine, pensez-y !

Nota : pour ce qui est des grandes distances, la plupart des trains sont de vieux trains, par exemple, de Shanghai à Chengdu (Sichuan), il doit y avoir une trentaine d’heures de train. Là, effectivement, y’a pas photo, préférez l’avion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.